j – 34

Dans peu de temps je vais chambouler ma vie car je quitte le sol Français pour le Nouveau-Monde… Avec mon compagnon nous emménagerons à Québec au mois de juillet.

Dessin de mon amoureux d'après la série Adventure Time.
On a hâte ! 

C’est un projet personnel que nous avions chacun de notre côté avant de nous rencontrer. Et maintenant on peut le vivre ensemble (je n’ai plus l’excuse du « j’ai un peu la trouille de partir seule en fait »). Mais pas pour faire la même chose. Lui y va pour ses études, et moi pour me trouver en quelque sorte ;

« Comment faites vous pour entrer au Canada ? C’est très « select » comme pays, on y va pas comme ça quand même !! »

Eh bien dans un premier temps, mon compagnon y va pour ses études, et du coup il n’a pas difficulté à venir dans le pays puisqu’il y a un accord entre la France et le Québec à ce niveau là… Ensuite, puisque nous vivons ensemble depuis deux ans, notre statut  au Canada est considéré comme « conjoints de faits » (ce statut prend effet à partir d’un an de concubinage il me semble). Pour faire valoir ce statut, nous avons du le mentionner dans les formulaires d’inscription au CEGEP (école) de mon compagnon et joindre quelques preuves telles que nos factures prouvant que l’on vit à la même adresse tout les deux depuis deux ans.

Ainsi, étant conjoints de faits, je peux accompagner mon Amoureux au Québec pendant que lui y va avec un visa d’études et j’obtiens quant à moi  un visa avec permis de travail ouvert, me permettant de chercher un job sur place et ne pas être obligée d’en avoir un avant mon départ et pour justifier celui-ci.

Et heureusement ! Car à la base, j’avais moi aussi tenté le sésame du permis-vacances-travail, sans succès durant les trois tours… Nous avons donc un visa jusque 2018.

Une fois que mon Amoureux a su qu’il était pris dans son école, nous avons du envoyer des documents attestant cette décision et fait notre demande de visa auprès du gouvernement Canadien (le CIC).  Nous avons patientés trois semaines après l’envoi des documents nécessaires à notre demande. Puis nous avons tout obtenu :)

IMG_6198

Une fois cette question réglée, il faut penser aux préparatifs avant le départ…Et les formalités très chiantes qui en découle…

Tout d’abord, si vous ne vivez pas chez vos parents, il faut résilier le bail mais aussi tout ce qui découle de votre logement !

  • faites la lettre de préavis pour vos propriétaires
  • la lettre pour la CAF si vous touchez l’indémnité au logement (APL)
  • Résiliser les abonnements pour l’éléctricité, l’eau, le chauffage, le gaz etc…
  • Résilier Internet, l’abonnement téléphonique…
  • Régler les impôts
  • Prévenir le médecin traitant que bah, il ne le sera plus dorénavant ;)
  • Prévenir le pôle emploi que vous allez chercher du travail ailleurs…
  • Résilier votre mutuelle (attention en général ça prend trois mois après réception de la lettre avec accusé de réception)

Généralement, si comme nous vous n’avez pas beaucoup d’argent, vous ne vous embêterez pas à affréter la totalité de vos bien par conteneur (même maritime) car le prix est vraiment exorbitant, même après avoir comparé auprès de différentes compagnies. Néanmoins si vous y tenez vraiment ou que vous avez les moyens, la compagnie Gallieni semblait la plus abordable…

En ce qui nous concerne, nous avons tout vendu et ou laissé sur place en faisant des dons. Il y a quand même certaines affaires à valeur sentimental ou que nous pourrions faire venir de France un peu plus tard que nous avons conservé dans des malles et stocké chez ma mère.

Pour ce grand départ, nous ne pouvons emmener que 23 kilos de notre vie, dans la soute de l’avion. C’est assez peu finalement, je n’ai pas beaucoup de vêtements mais ils prennent toute ma valise, les coquins ! Du coup on prendra un surplus chacun (oui, mon mec a plus de vêtements que moi qui plus est).

Avant tout, il a fallu que je fasse une liste des choses indispensables à emmener, j’ai donc réalisé cette liste, en me basant sur les conseils de Dominique Loreau, auteure des livres tels que « l’art de la simplicité » et « l’art de l’essentiel ». Je vous donne donc ma liste :

– mes vêtements, triés au préalable : tout ce qui n’a pas été porté plus d’une fois dans l’année, tout ce qui est en double, fatigué : hop aux dons. Le reste j’emmène.

– Une sélection de livres : en particulier ceux que je n’ai pas encore eu le temps de lire, ceux qui sont sans cesse relus, et deux ou trois livres ayant une valeur sentimentale ou de collection. J’en ai 10 au total.

– Mes bols : oui je mange dans des bols, et ceux-ci m’ont étés offert par des personnes importantes à mes yeux, et ils sont fait artisanalement, en raku; je les trouvent magnifiques et ils me suivent depuis longtemps, pas moyen de m’en séparer ! J’en ai 3 petits qui me servent en cuisine, pour les apéro, pour les restes au frigo etc, et un pour le petit déj et un pour les repas un peu plus conséquent. Avec ces bols j’emmène aussi une ‘tite théière (qui va avec en fait) et mon mug fétiche offert par mon amoureux. Cette vaisselle, elle entre dans ma boite à pharmacie en bois, qui est ancienne et toute simple mais que j’adore. tant elle est pratique et décorative. Comme ça, ils seront un peu mieux calés pour le voyage, enrubannés dans quelques vêtements pour éviter la casse.

– mon épée d’entrainement à l’escrime médiévale finalement *je ne l’aie pas prise car je pensais que la douane allait me l’enlever, mais à mon arrivée au bureau d’immigration Canadien ils m’ont dit que ça serait passé finalement, fichtre ! J’aurai du leur téléphoner avant…

– une trousse de toilette : avec mes mouchoirs en tissus, mes disques lavables, ma cup (je n’achète plus rien de jetable, au maximum), ma brosse à dent, mon eau florale, un tube de crème hydratante, mon pain de savon, mon dentifrice, mes huiles essentielles et végétales, mon éponge végétale que j’avais ramené de mon voyage à Tahiti, mes quelques bijoux fais par mes soins (il n’y a pas plus unique comme ça), et s’il m’en reste, mon argile blanche.

– mon horloge-vinyle hiboux offerte par 3 supers copines <3

– deux trois figurines de petite taille

– un sac à dos de rando pliable,  deux trois petits jeux de société type « texas zombie » « jungle speed » et « le loup garou ».

Voilà, pour le moment ! En cabine, j’aurai une valise (j’emmène celle de mon arrière grand-père, elle est trop classe !) avec ma tablette, quelques médocs de secours (mais rien de liquide ou en tube attention) et je ne sais pas quoi d’autre…Il y aura surement un petit truc de dernière minute !

En amont, il faut bien penser à  écouler le plus de choses possibles en alimentaire, soins etc pour avoir le moins de choses à emmener voir laisser sur place.

J’ai hâte de traverser l’océan Atlantique pour cette nouvelle aventure ! ;) Qui me suis ??

IMG_5835

Publicités

Une réflexion au sujet de « j – 34 »

  1. Seulement 23 kgs de sa vie, wahou ! En même temps c’est l’occasion parfaite pour se rendre compte de ce qui nous est indispensable du superflu…

    Bon courage pour ton déménagement <3

    J'aime

Petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s