A la recherche des baleines

 

Pour la nouvelle année j’avais dis que je voulais voir des baleines et une aurore boréale cette année; pour cette dernière je ne sais pas si je réussirais mais pour les baleines c’est fait !

En effet, ce weekend, nous avons fait une courte escapade sur la Côte Nord du Québec. Il s’agit d’une région du Québec qui s’étend de Tadoussac jusqu’au Labrador le long du fleuve Saint-Laurent.

Ses paysages sont majoritairement  de majestueuses falaises de granit résultant de la fonte des glaces il y a entre il y a 4,5 milliards et 540 millions d’années, ainsi que des lacs et des sapins, d’après ce que nous avons pu voir. Cette région fait partie de ce qu’on appelle le bouclier canadien.

13613147_10208886736077579_5614222283740828462_o

 

13668926_10208886730677444_9102077732606966292_o

 

13667750_10208886733997527_1094377920979580175_o

Nous sommes seulement, faute de temps, restés à Bergeronnes à environ 20 kilomètres après Tadoussac où nous avons dormi en bed&breakfast !

cartecotenord

 

13662189_10208886728917400_3457279356252736546_o
notre bed&breakfast

Il y a environ 100 000 habitants sur la côte nord,et ils sont surtout situés sur les rives du Saint-Laurent. C’est une région encore très sauvage et qui dégage une atmosphère mystique comme je les aime. Pour nous rendre là-bas, arrivés à Tadoussac il a fallu emprunter avec la voiture un traversier (c’est gratuit yay) durant une quinzaine de minutes.

13613279_10208886737317610_6313832614097769939_o

 

13668743_10208886730517440_5757777641280409993_o

Durant ce séjour le temps était très couvert, et à vrai dire il faisait super froid par rapport à Québec où l’été et sa chaleur ont bien posés leur valises depuis deux mois, mais fort heureusement il n’a pas plu. Mais on était bien contents de porter deux pulls et deux tee-shirts (si si).

Bref nous sommes arrivées en début de soirée vendredi, nous avons fait une halte sur un belvédère pour un picnique (et pour servir également de picnique aux moustiques, en passant) au couché du soleil, avec vue sur nos premières baleines…

13641136_10208886751757971_526012326739271891_o
on distingue les baleines, oui les bosses noires sur la photo haha!

Après une bonne nuit de sommeil dans un calme reposant, nous avons petit déjeuné puis avons filé au départ de croisière baleine pour 8h30 am. On a pris les moins chers du coin et avons étés super satisfaits, si vous voulez le nom n’hésitez pas à m’écrire je vous répondrai en privé!

13653061_10208886738037628_6170629188515340994_o

13603712_10208886731797472_345590464907142839_o
Ils prêtent un anorak/gilet de sauvetage, des gants et un bonnet qui nous rendaient hyper cutes haha.

A la base, nous avions réservé pour un zodiac 12 personnes, mais comme il faisait frette on a été transférés d’office dans un zodiac couvert (dont les vitres s’ouvraient pour l’observation) de quarante places. Nous n’étions qu’une quinzaine (ouf).

La croisière à durée trois heures, pour tout avouer on a pas vu autant de baleines que ça, mais naviguer sur les eaux noires et tumultueuses du Saint-Laurent, avec en prime la vue d’un paysage dans la brume, c’était déjà magique pour moi; de plus nous avions une guide très enthousiaste et passionnée avec qui j’ai bien discuté.

13613290_10208886734037528_3161973343158650331_o

 

13641015_10208886736757596_4020194377887386186_o

Sur notre reflex nous n’avons qu’un objectif 18-55 mm, alors pour les photos de loin c’est pas l’idéal; un 70-300 aurait été parfait mais bon ! J’espère que vous parviendrez à deviner les baleines sur les photos quand même…

Au bout d’une heure de navigation nous nous sommes arrêtés pour observer un jeune rorqual commun, nous avons vu également quelques phoques et deux baleines à bosse. Au retour, nous étions esquortés de loin par les magnifiques belugas dont la blancheur contrastait superbement avec l’eau foncée. A un moment j’ai également apperçu un marsouin en train de plonger. Je ne saurai vous dire si sur les photos il s’agit du rorqual ou d’une baleine, mea culpa !

13653273_10208886726477339_3711417782895419226_o

13667955_10208886726957351_7353546679015661782_o
sur cette photo, un aileron tout à gauche près de la ligne d’horizon, et un souffle près du zodiac à sa gauche.

13669358_10208886750917950_597564793752800390_o

13662000_10208886729437413_1040916352610962642_o
saurez-vous trouver le dos de baleine qui se cache sur cette photo ?
13668763_10208886750437938_4219749506090041460_o
des dos de beluga !

J’ai vraiment aimé cette expérience. Il faut prévoir un petit budget tout de même pour les croisières, mais ça en vaut la peine. J’espère que l’on pourra recommencer un jour.

Au retour j’ai trouvé fun que la croisière nous ramène à leur QG au moyen d’un de ces fameux bus scolaire que j’affectionne particulièrement pour leur design !

13653465_10208886727437363_6217034677502423656_o

 

13662028_10208886727517365_6990640777344713288_o

 

La croisière et notre rappatriement s’étant achevés vers midi, nous avons picniqué près de l’aérodrome de Bergeronnes, puis avons fait une petite promenade sur la plage, pour clôturer notre journée sur la visite du centre archéo topo qui nous explique la formation de la région ainsi que son histoire archéologique, c’était également sympathique !

 

13662166_10208886726357336_1953156396670682923_o

13603835_10208886728837398_4282953208421132579_o

 

13653391_10208886733437513_654081246692028814_o

 

13662109_10208886731837473_1055854241304709235_o

 

 

Voilà, j’ai pas donné d’informations spécifiques sur les baleines, car je voulais surtout partager l’expérience en elle-même; mais sachez que si vous faites la croisière, vous aurez plein d’infos sur leur alimentation, leur migration, leur poids et leur taille.

Bergeronnes et Tadoussac sont situées sur la fosse marine du St-Laurent, là où c’est le plus profond (320m) et que les baleines (les plus grandes du monde soit dit en passant) viennent se nourrir et se reproduire chaque année de juin à septembre. La compagnie que nous avons prise possède des bateaux écologiques munis de moteurs silencieux, qui consomment moins de carburant et seraient moins polluants pour les baleines. Ils ont aussi une réglementation assez stricte afin de ne pas déranger celles-ci: notamment, rester à une distance raisonnable dès lors qu’on les apperçoit de loin, être toujours parallèle à elles afin de ne pas couper leur trajectoire, stopper les moteurs…Et ne pas s’arrêter lorsqu’on voit des belugas afin de ne pas les perturber. Au début je craignais qu’une baleine remonte sous notre zodiac mais en fait il s’avère que c’est impossible tant leur propre « radar » est parfait pour éviter le moindre obstacle.

Mon article s’achève. J’ai hâte de retourner prendre du repos en côte nord!

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « A la recherche des baleines »

  1. Super escapade Fanny !
    Quand vous repasserez en Polynésie, on ira nager avec les baleines qui migrent aussi ici de juillet à novembre pour mettre bas. Je vois souvent des jets et des sauts majestueux devant la maison à quelques dizaines de mètres.
    Gros bisous

    J'aime

Petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s