J’ai testé les fromages végétaux maison

Depuis que je suis arrivée au Canada, j’ai testé pas mal de fromages végétaux du commerce, certains m’ont fortement déçue, d’autres m’ont totalement rendue accro, notamment ceux de vegnature, qui propose toute sortes de bûchettes à tomber… je n’exagère pas !

12688225_990817310978837_357664841235890945_n
Copyright page Facebook de Nancy Grenier 

Mais malheureusement ils sont emballés dans du plastique, et j’ai donc décidé de m’en procurer dorénavant que pour les grandes occasions. Sauf si ils passent un jour à la vente en vrac :)

En tout cas. Cette fin de semaine j’ai enfin décidée de tester les recettes de fromages végétaux qui depuis quelque temps « envahissent » la toile. Je pensais qu’il était très onéreux et compliqué de les réaliser : il fallait des noix de cajous, qui sont assez dispendieuses sur le marché, les faire tremper, ajouter du miso etc, ingrédients que je n’avais pas chez moi à l’époque, mais qui font désormais parti de mon quotidien. Et en fait, j’avais tort.

12697277_10207764032410689_4090940243040205038_o

 

Pour réaliser un petit crottin de dégustation il faut une poignée et demie de cajous. Donc bon y’a pire comme investissement, n’est-ce pas ? Ensuite, je vous l’accorde, si vous n’êtes pas familier avec la cuisine asiatique ou végétalienne, il se peut que vous n’ayez probablement pas de levure maltée (levure alimentaire ici pour les canadien(e)s) et de miso. Mais si vous vous en procurez car vous êtes trop curieux pour laisser passer ces prochaines sans les tester, sachez qu’il y a plein de recettes qui nécessitent ces ingrédients et normalement, ils ne moisiront pas dans vos placards !

En tout cas, ils sont donc faciles et rapides à réaliser, et surtout le résultat est délicieux ! Rien à voir avec ceux de vegnature, mais ils sont très bon quand même, juste différents :) Même mon compagnon féru de fromages d’animaux les a fortement appréciés.

(Cliquez sur les phrases soulignées et en gras pour les recettes)

J’ai donc testé la recette de Loetitia cuisine pour réaliser un fromage à faire fondre la recette du blog Antigonexxi pour le crottin et le fromage type boursin/rondelé…

Pour le fromage à tartiner, comme il s’adapte aux envies de tous, j’ai réalisé le mien aux saveurs d’ail, herbes de provence, fenouil et aneth. Je vous livre donc la recette, quantités doublées, mais je vous suggère tout de même de visiter la page dont elle provient car elle est truffée d’infos très intéressantes, et qui pourrait mieux parler des fromages végétaux qu’Antigonexxi ? ;)

boursinvgl3

Ingrédients  :

  • 200 g. de noix de cajou nature (non grillées et salées)
  • 6 cuillères à soupe d’eau
  • 2 belles pincées de sel
  • Du jus de citron : je l’ai mis en plusieurs fois, en goûtant au fur et à mesure et je me suis arrêtée quand le goût me convenait.
  • accompagnement au choix :ici donc herbes, ail en poudre, grains de fenouil et aneth séchée.

Il suffit de faire tremper les noix de cajous, minimum 4h avant. Puis de mixer le tout jusqu’à la consistance désirée (moi mon robot était un peu gros pour la quantité du coup je l’ai souvent arrêté, raclé les bord, redémarré etc mais ça m’a pris que deux minutes en tout). Ce fromage me rappelle vraiment sa version animale que je mangeais en grande quantité autrefois. Je suis conquise !

Pour le crottin, j’ai choisis la version « rôtie » du blog car c’est celle qui ne nécessitait pas d’agar-agar, ni de temps d’attente trop long pour ma gourmandise…

Ingrédients (que j’ai doublés et qui donnent deux petits crottins) :

  • 200 g. de noix de cajou
  • 6 cuillères à soupe d’eau
  • 2 belle pincée de sel
  • Le jus d’un petit citron
  • un peu d’huile d’olive pour graisser le moule et « dorer » le dessus des fromages
  • assaisonnement au choix : ici pour l’un :  miso, ail, levure alimentaire. Pour le second, même assaisonnement mais j’ai ajouté de l’oignon en poudre et de l’ail. C’est très bon aussi mais ça me rappelle plus pour le coup le goût d’un végépaté :) Vous pourriez aussi mettre des herbes, du paprika, de la fumée liquide…etc

 

Comme pour la précédente recette, faire tremper minimum 4h les cajous, puis mixer le tout en ajustant l’assaisonnement au fur et à mesure. Ensuite on graisse des petits moules type muffins, et on verse la préparation, on met un peu d’huile d’olive sur le dessus des fromages et on enfourne 20 minutes à environ 180 degrés. Sur sa recette, Antigone fait également dorer les fromages 5 minutes sur la position grill, mais les miens avaient déjà doré tout seuls…Mais mon four est un poil trop « puissant » en général. J’adore ces petits crottins, rien à voir certes avec un fromage animal, mais c’est tout aussi addictif et j’ai eu du mal à m’arrêter d’en manger !

10603937_10207764029850625_4756472529328274338_o

 

Et enfin , j’ai testé la recette du fromage type fromage à raclette de Loetitia ! Cru comme ça, je n’aime pas trop, mais en même temps il n’est pas fais pour être mangé comme ça hein. Je l’avais d’abord mis sur une pizza végétalienne, et il n’avait pas fondu (mais mon four ne chauffe que par le dessous,il n’y a pas l’option chaleur tournante, et comme la pizza était déjà bien cuite je n’ai pas osé mettre la position grill pour le faire fondre) mais c’était quand même très bon.L’idée ce serait la prochaine fois de le râpé, un peu comme le fromage à grain qu’on met sur les poutines, je suis certaine que ça marcherait mieux !  Le lendemain, ayant fais des patates à l’eau, j’ai pris une petite casserole et fais fondre le fromage dedans avant de l’étaler sur mon assiette…Pari réussi ! J’ai adoré. Mais ça doit être plus pratique d’avoir un appareil à raclette haha ! Je partage donc la recette que j’ai suivie.

12698386_10207764035050755_4704638581963290438_o

Ingrédients :

  • 300 ml d’eau ou vin blanc sec-> Pour ma part j’ai fais moitié eau moitié vin blanc sec.
  • 20 g d’huile de coco vierge de préférence désodorisée pour éviter le goût de la noix de coco-> j’ai mis de la margarine végétale car mon huile de coco n’était pas désodorisée
  • 60 g de purée de noix-de-cajou OU de sésame (blanc, complet ou noir) – > ne digérant pas le sésame j’ai mis cajou
  • 2 c à c d’agar (disponible en épicerie asiatique généralement, il s’agit d’une micro algue au fort pouvoir épaississant/gélifiant. On en a toujours besoin que de très peu dans les recettes, et tant mieux car c’est plus cher que de la gélatine animale)
  • 2 c à c de levure maltée
  • 1/4 à 1/2 c à c d’ail en poudre
  • 1 c à c d’oignon
  • 1 c à s et 1/2 de jus de citron
  • 1 c à c de paprika (facultatif)-> j’ai utilisé du paprika fumé
  • Sel

Il faut mélanger l’agar-agar dans l’eau et le faire bouillir en remuant tout du long. Puis quand ça bout, on ôte la casserole du feu et on ajoute les ingrédients en finissant par le beurre de cajou et le citron. J’ai ensuite versée la préparation dans un petit plat en verre carré et j’ai mis dans la véranda durant une demie heure avant de pouvoir m’en servir. Mais par moins trente c’est normal disons ! Pour la France il faudrait plusieurs heures au frais…Ensuite il n’y a plus qu’à le trancher !

12711083_10207764036730797_3745865399035663073_o
désolée, photo prise le soir, donc la lumière est vraiment pas belle…

Voilà pour mon test :) Dorénavant j’en ferai plus souvent. En temps normal pour donner un goût fromagé à mes plats, je mixe des noix du brésil avec de la levure et du sel d’ail . Parfois je le saupoudre tel quel, sinon si je veux un côté crémeux, j’ajoute tout simplement de la crème à cuisiner au soja que je fais maison mais qu’on peut acheter toute faite dans les rayons bios des magasins. Maintenant que j’ai vu à quel point le miso donnait un goût extraordinaire à ces fromages, j’en ajouterai dans ma crème façon fromage pour essayer la prochaine fois !

Et vous, avez-vous déjà goûté et fais vous-mêmes ce genre de fromage ? Seriez-vous tentés d’essayer ?

*Si vous vous demandez pourquoi je suis passée de végétarienne à végétalienne, ce blog est juste parfait : http://elevage-souffrance.blogspot.fr/

 

Le goûter transition été-automne !

 

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, j’ai eu envie d’un cake sucré, mais pas quelque chose au chocolat, ou à la vanille ou aux fruits secs…J’avais envie de celui que je faisais quand j’étais petite, mais en version végétale ! N’ayant plus la recette de base sous la main (il y a certaines choses que je n’aurais pas dû laisser en France) j’ai fais au pifomètre et finalement je ne suis vraiment pas mécontente du résultat ! Du coup j’ai eu envie de partager ma recette…

goutertransition1

 

J’avais envie de fruits rouges mais aussi d’une note acidulée dans ce cake, ce qui donne des bleuets, il m’en restais et je sais que la saison est achevée maintenant, et aussi de l’orange, la saison commence sur les étals de mon épicerie bio. Pour remplacer le lait de vache j’ai utilisé du lait de riz car c’est tout ce qui me restais, mais à la base j’aurais aimé le faire avec du lait d’amande pour rajouter une note gourmande…Pour le sucrant plutôt que du sucre raffiné (si tu doute encore de la dangerosité du sucre raffiné, va donc voir  cette vidéo très intéressante sur le sucre raffiné, tu trouveras la liste des sucres bons pour le corps à 1m25 de la vidéo! ) j’ai utilisé du sucre de coco, j’ai découvert ça lors de mon voyage à Tahiti et je ne m’en lasse plus depuis. Pour remplacer le traditionnel oeuf, j’utilise une banane écrasée, on ne sent pas le goût si cela peut vous rassurer, une fois le gâteau cuit ! Et pour remplacer le beurre, plutôt que de mettre de l’huile ici j’ai mis de la purée d’amande, mais l’huile peut aussi bien faire l’affaire ! Et enfin, pour la levure j’utilise du bicarbonate. C’est franchement pas sorcier, vous voyez ?

goutertransition3

 

Place donc à la recette ! Si vous la faites, n’hésitez pas à me donner vos retours :)

  • 200 g de farine (ici un mix sans gluten)
  • 75 g de sucre de coco (j’essaierai avec du sirop d’érable la prochaine fois, mais là je n’en avais plus bouhouhou)
  • 1 cuillère à café de maca, pour ses propriétés énergisantes, son apport en magnésium et ses nombreuses vitamines, très d’actualité donc pour le début de l’automne! (mon frère m’en avait rapporté sous forme d’infusion lors de son voyage au Pérou, et du coup j’ai eu envie de me renseigner plus sur ce « superaliment » et je suis en ce moment en train de commencer une « cure »)
  • 1 banane
  • 30 g de purée d’amande
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • le zeste d’une orange
  • 125 ml de lait végétal (ici riz, mais n’importe lequel ferait affaire je suppose)
  • 200 g de bleuets : en réalité, c’est un mélange framboises bleuets que j’avais au frais, mais avec beaucoup plus de bleuets que de framboise, c’est pourquoi je ne mentionne pas vraiment ces dernières!

Dans le bol du mixer : mixer la banane avec le sucre, la purée d’amande, le zeste d’orange et le lait. Mettre ce mélange dans un saladier et ajouter les poudres progressivement en mélangeant soigneusement pour éviter les grumeaux. Huiler votre moule à cake, et disposer une petite couche de pâte à cake dedans, parsemer de fruits rouges, remettez une couche de pâte, de fruits etc jusqu’à épuisement des ressources ! :D Ainsi vos fruits seront bien répartis dans le cake, mais aussi, les mélanger à la pâte risque de les réduire en bouillie, et ce serait dommage car le goût serait alors moins prononcé…Mais euh vous faites comme vous voulez bien évidemment ;)

Mettez votre four à 180 degrés, et enfourner le cake pour une bonne demie heure (si vous avez un doute le test du couteau dans le cake !). Attendre patiemment que le cake soit refroidit pour le démouler, sinon il risque de se fissurer (c’est ce qui m’est arrivé!), le déguster accompagné d’un bon petit thé à la menthe…

goutertransition4.jpg

 

A bientôt ! Laissez moi un petit mot, pas besoin de compte wordpress pour ça ;) et ça fait toujours plaisir ! :O

Lorsque je ne sais plus comment accompagner mes légumes…

Parfois, je n’ai pas envie de pâtes, de riz, de légumineuses ou autres céréales pour accompagner mes légumes, et tout seuls, ils ne me nourrissent pas suffisamment. Alors bien sûr, il y a toujours l’option quiche/gratin, mais aujourd’hui non plus, je n’avais pas envie (elle est chiante celle-là) ! 

En ce moment j’ai envie de comfort food. Pis aussi de galettes Bretonnes, mais on est pas en Bretagne alors c’est nul.

Et soudainement, je me suis dis « pancakes salés ». Mais il faut qu’ils soient sans gluten ni produits laitiers, je suis intolérante. Pas allergique, ou pour être à la mode hein, intolérante. Et puis je n’avais jamais goûté les pancakes salés, ça me paraissait tout à fait étrange comme idée, mais là…Il m’en fallait absolument !!!

pancakes1

 

Je suis donc partie d’une recette de pancakes sucrés végétaliens, que j’ai modifiée à ma sauce ! De plus en ce moment, j’ai le privilège de pouvoir « squatter » le domicile de mes grands-parents qui sont absents actuellement. Je me sens comme en enfance, les repères, les odeurs, les petites habitudes…Et surtout la cuisine ! Les casseroles, les ustensiles, la cuisinière (électrique mais peu importe)… Tout est mieux ici dirait-on. Quand je mijote mes plats, les odeurs ne sont pas pareilles, elles sont meilleures, de même que le goût, je trouve ça dingue. L’aura de mamie traîne ici !! De plus, mon autre grand-mère m’a conseillé de cuire mes légumes différemment de ce que j’ai toujours fais par moi-même, sans me poser la question : les cuire dans un fond d’eau au lieu d’un volume entier…Bah ouai, je n’y avais jamais songé, peut-être que pour vous ça coule de source en remarque, mais pour moi c’était un peu la révolution ! J’étais persuadée que ça ne cuirait pas bien et que ça cramerait, voyez-vous… Alala… Mais mieux vaut tard que jamais ;) Terminé les carottes fades…

pancakes2

 

Je vous donne donc ma recette  !

*100 g de farine de sarasin
*50g de farine de riz
*100g de maizena
*1 cuillère à café de cumin
*1 cuillère à café de paprika
*du poivre selon les goûts
*1 cuillère à café de sel
*1 cuillère à soupe de graines de lin moulues diluées dans une cuillère à soupe de vinaigre de cidre
*1/2 cuillère à café de bicarbonate
*40g d’huile de colza
*300 ml de lait de soja (ou autre lait végétal non sucré) ou plus selon la consistance finale de la pâte

Commencez par mélanger les poudres, puis ajouter l’huile et le vinaigre, bien mélanger et ajouter progressivement le lait de sorte d’avoir une pâte homogène et sans grumeaux. La pâte doit être plus épaisse que celle d’une pâte à crêpes mais moins qu’une pâte à gâteaux… Laissez reposer une heure (ou une nuit si vous voulez, c’est meilleur le lendemain). Mettre de l’huile d’olive (une cuillère à soupe) dans une poêle chaude (feu doux), la répartir et y verser une louche de pâtes à pancakes, sans que celle-ci ne prenne toute la surface de la poêle comme lorsqu’on fait des crêpes. Lorsque le milieu du pancake vous parait moins liquide et que les bords sont « secs » retourner et faire cuire l’autre face, moins longtemps que la première, ça se joue un peu au feeling et selon les goûts de chacun. (Si vous faites cuire trop longtemps, ça sera croustillant comme une gaufrette…).

pancakes3

 

L’accompagnement :

J’ai fais avec ce que j’avais sous la main ! Ici : carottes courgettes salade.

Dans une casserole, faire revenir doucement dans de l’huile (ou matière grasse de votre choix) une échalote et un demi-oignon rouge, faire mijoter jusqu’à ce qu’ils soient fondant. Une fois que c’est le cas, ajouter vos rondelles de légumes, et verser un fond d’eau dans la casserole. Bien remuer. Laisser celle-ci à feu doux et la recouvrir; ça va mijoter le temps de faire vos pancakes ;)

pancakes4

 

Une fois que tout était cuit, j’ai tartiné mes pancakes de purée de noix de cajou et j’ai mis mes légumes au-dessus… Comble de la décadence, je me suis fais des sandwichs pancakes, une vraie orgie gustative, pardonnez moi l’expression !

Alors, ça vous tente ??

Apéro végétalien froid et cru…

A l’heure où j’écris, c’est la canicule. Il fait si chaud qu’il est hors de question de cuire quoique ce soit pour le souper.

Du coup, comme ce soir je reçois mes voisins pour un apéritif dînatoire végétalien, je vais essayer de faire un maximum cru. Je me suis dis que ça pourrait intéresser quelqu’un (comme mes amis du groupe végétar-liens?, coucou tout le monde !) et aussi mon entourage qui s’imagine que je ne mange que des graines (et de la salade en été).

fan inconditionnelle de Kameloot !

Voici donc ce que j’ai prévu pour ce soir !

* Des tartines de pain avec : du tartare d’algues,  des rillettes végétales

* des soycisses coktails (il m’en reste alors autant en profiter, mais ce n’est pas maison) et des tranches de seitan au poivron (je n’ai jamais goûté et il me fallait une occasion :p)

* Des bâtonnets de carottes et de concombre à tremper dans une sauce à l’oignon

* une soupe crue et froide tomate-basilic

* une tarte au citron crue

Je vous livre les recettes :)

Rillettes végétales  : j’ai eu la recette sur ce chouette blog ! :) je l’ai juste un tout petit peu modifiée au niveau des quantités.

aperocru1

-110 g de lentilles vertes cuites

-40 g de noix

-1 demi oignon émincé et blanchit

-1 cuillère à soupe de sauce soja

-1 cuillère à soupe de citron

-de l’huile (pour la consistance), du sel, du poivre et épices selon votre goût (ici paprika)

aperocru23

Mixer les noix (mais pas trop)avec les lentilles. Ajouter la sauce soja et le jus de citron, ajouter les poudres et mélanger la préparation aux noix, mettre en pot et déguster froid ! (une tuerie)

Tartinade d’algues (la recette vient d’ici )

aperocru3

-200 g de tofu fumé (bon, j’en avais que 58g, mais ça n’est pas ça qui allait m’arrêter ! J’y ai ajouté un quart d’oignon blanc qui me restait. )

-un jus de citron (je n’ai que du citron concentré en bouteille, donc au pifomètre, voir photo)

-3 cuillères à soupe d’algues en paillettes

-2 cuillères à soupe de purée de cacahuètes (je n’ai mis qu’une cuillère à café, car je sais que mon homme n’aime pas trop)

-2 cuillères à soupe de colza

-2 cuillère à soupe de vinaigre de cidre (je n’en ai mis qu’une, car je me dis que le tofu fumé et le miso ont déjà un goût un peu similaire, j’avais peur que ça fasse trop)

-quelques câpres (10 ici)

-du sel, du poivre

-1 cuillère à soupe de miso

Euh, ben… Mixer le tout :D (*feignasse mood actived*). Pour ma part, j’ai eu l’idée après coup d’ajouter une cuillère à thé de moutarde en graines, durant le mixage. OMG c’est trop booon !

Et réserver au frais avant de servir.

aperocru4

Soupe crue et froide 

aperocru5

– 1 avocat

-4 tomates

-une poignée de feuilles de basilic, une pincée d’aneth

-1 cuillère à soupe d’huile d’olive

-sel, poivre…

Mixer les tomates, ajouter l’avocat en dès, le sel le poivre et l’huile d’olive. Ajouter les feuilles d’aromates et mélanger.

Sauce crue à l’oignon

Mixer très finement un oignon  et le mélanger à un yaourt de soja! Accompagner de bâtonnets de carottes et ou de concombres.

Tartelettes crues au citron :

4 personnes  (alors là je suis désolée, c’est une recette « post it » que j’ai depuis longtemps de par une amie, du coup je ne sais pas de qui elle est à la base… Si l’auteur(e) se reconnaît qu’il me glisse le lien :) )

Pour le fond de tarte :

aperocru6

 

Mélanger la poudre d’amandes avec la purée de dattes (mixées dans un peu d’eau), le sel, et si vous voulez le contenu d’une demi gousse de vanille (moi j’ai de la chance ma « belle-maman » nous en envoi de Tahiti héhéhé). Former des petites boules (ici 5 car 4 adultes et un tout petit) que vous aplatissez et disposez dans un plat. Mettre au freezer. (désolée, blague pourrie mais j’ai vraiment pas pu m’en empêcher !)

aperocru7

Pour la crème 

Mélanger la purée de noix de cajou avec le jus de citron, une pincée de sel et la margarine (ou huile de coco, si vous en avez !). Et là c’est le moment fatidique : goûtez, et si vous voulez, ajoutez un sucrant liquide (agave, érable, sirop de riz) ou/et plus de citron. Si le mélange vous paraît trop épais, ajouter un peu de lait végétal ou d’eau. Étaler sur le fond de tarte et remettre au minimum 1 heure au frais !

aperocru8

Voilà !!! 

Edit : Mes convives, ont vraiment adoré =)

See you soon !