Ces films qui donnent la patate

C’est le weekend, et j’ai juste envie de ne rien faire, si ce n’est regarder quelques films avec du pop corn au sirop d’érable…Je vous propose ici le top 10 des films qui me foutent la patate, pour ceux et celles qui ne savent plus quoi regarder…
C’est un petit article sans prétention, juste une petite suggestion, un partage d’un peu de mon univers.

Big Fish, très connu je pense ;) mais tellement beau et drôle ! L’histoire d’un père, qui proche de la mort, raconte son extraordinaire vie à son fils. Plein de poésie et de rebondissements, digne d’un Tim Burton quoi ! 

Pieds Nus sur les Limaces : un film Français que j’ai vu trois fois, qui m’a mise mal à l’aise la première fois et que j’ai vu d’un oeil différents les deux dernières ;) une histoire originale et vivifiante…

Latcho Drom : un film documentaire tout en musique, sur les différents Roms à travers le monde du Rajasthan à l’Andalousie…Vous allez avoir envie de danser ;)

Paprika : film d’animation qui me suit depuis 2006, l’un de mes préféré assurément…Un univers où le domaine de la psychothérapie tente de dompter le monde onirique grâce une nouvelle technologie, dans le but de soigner les patients…

 

paprika

V for Vendetta : adaptation du comic d »Alan Moore et David Lloyd, on est plongé dans Londres, version chaotique et dominée par un dictateur qu’un étrange héro masqué combat à sa manière…

Rise of the Guardians : un dessin animé sensible et tout mignon comme il faut, pour renouer avec son âme d’enfant, avec une version très…Fraîche! De nos croyances populaires…

The Grand Budapest Hotel : un univers farfelu, une aventure pittoresque…Suivez l’aventure d’un directeur d’hôtel prestigieux et son concierge qui luttent contre une famille crapuleuse voulant leur perte dans un contexte de guerre mondiale…

Tokyo Godfather : anime japonais mouvementé, drôle et poétique sur trois SDF qui trouvent un bébé dans une poubelle la veille de Noël…

Hauru no ugoku shiro (le château ambulant) : encore un anime japonais, mais que voulez-vous, j’adore ça ! Celui-ci en particulier, car je le trouve teeeellement beaaauuuuu et original ! L’histoire d’une jeune chapelière victime d’une malédiction jetée par une sorcière…

La version de Christopher Nolan du Batman : un classique qui n’est plus à présenter ! J’aime vraiment cette adaptation !

Et vous ? Les connaissez-vous ? Quels films vous donnent la patate à vous ??? Dites moi tout!

Une séance… d’Air Yogalates

Hier matin, j’ai eu la chance de pouvoir participer gratuitement à un cours de yoga un peu particulier durant une heure: Le air yogalates.  Il s’agit d’une technique (il existe un très grand nombre de techniques de yoga) avec laquelle on utilise un hamac suspendu, un peu comme les hamacs chaises que l’on connaît, mais fait d’une matière » extensible » et très souple.

J’ai découvert ce cours en parcourant le site web du studio de yoga de ma ville. Lorsque j’ai vu les photos ça m’a tout de suite fait pensé à cette discipline circassienne que j’aurai tant voulu tester dans ma vie : le tissu acrobatique.

ariyoga1

Ni une ni deux, j’ai réservé un cours qui se déroulait le lendemain matin même. Pour m’y rendre j’ai du prendre le bus toute seule comme une grande haha ! Mais ça va, le trajet ne durait que 20 minutes. Par contre encore une fois, le bus n’est vraiment pas dans mes moyens financiers : 58 euros par mois. Gloups ! J’ai pris un allé-retour pour 5,90 dollars Ca (4euros).

A mon arrivée au studio, j’étais la première participante. Le prof, Bruno, a été très accueillant et souriant, il m’a mise en confiance, on a discuté un peu. En entrant on doit enlever ses chaussures, ensuite on peut aller déposer ses affaires et se changer dans un vestiaire; Bruno m’a également invitée à prendre une tasse de thé (je n’en ai pas pris car sinon j’aurai eu envie d’aller aux toilettes toute la séance hahaha). L’ambiance était zen, pour les habitués des studios ça doit paraître niaiseux comme remarque de ma part, mais moi, ma seule expérience de yoga était dans une petite salle communale dans mon précédent village, avec 6 participants grand max durant 3 mois. J’adorais ça ! Ici c’est simplement différent. Encens, bougies, musique zen en fond, lumière tamisée. Un vrai studio donc. J’ai eu l’autorisation de prendre quelques photos que je vous partage ici. Oh, la qualité est médiocre, ça été fait avec un smartphone…Mais bon c’est mieux que rien !

airyoga2

 

airyoga3

 

airyoga4

 

J’ai déroulé ensuite mon tapis sous un hamac, au hasard mais au milieu de la pièce comme me l’avait demandé Bruno. Ensuite des participant(e)s  sont arrivés au fur et à mesure. J’ai vu que les gens prenaient appuis sur les hamacs et j’ai demandé à mon professeur pourquoi, il m’a dit que c’était pour vérifier la hauteur. Le hamac doit arriver sur les hanches et non le ventre, quand tu te penche en avant dessus; coup de bol le mien semblait juste à ma taille, sans que je n’ai eu a essayer au préalable.

Puis le cours a débuté. On a commencé par un peu d’ancrage et de respiration expansive; puis tout s’est enchaîné assez rapidement et je n’ai pas trouvé cela difficile dans les postures, mais trop rapide à mon goût avec même l’impression parfois d’être a un cours de fitness : je ne pensais pas qu’au yoga on pouvait faire plusieurs enchaînements comme la planche et les flexions a un rythme soutenu. j’en oubliais parfois de respirer car je devais me concentrer sur ce qui était dit et sur ce que je faisais. Parfois le prof passait entre nous pour rectifier nos postures, je trouve ça bien pour ne pas se faire mal, on se sent suivis, et lorsque comme moi on panique un peu face à toutes ces personnes qui gèrent très bien la chose, ce contact est rassurant. Au début, il s’agissait de postures avec lesquels ont gardait un point de contact au sol.

Après  nous sommes passés au postures sans point de contact, la tête en bas parfois, comme sur ces images que j’ai chipées  sur ce site.

airyoga5

 

Aujourd’hui je suis biiiien courbaturée comme il faut, au niveau du dos, des abdos et des fesses ! J’aurai du prendre une serviette pour la transpiration. Je me suis remerciée d’avoir pour une fois, pensé à la bouteille d’eau ! Mais tout cela est normal en fait, puisque le Air Yogalates est une forme de power yoga. Ce dernier est une technique moderne et dynamique où l’on renforce son physique… Je crois que lorsque j’avais lu la description du Air Yogalates, j’avais bien vu qu’il y avait du power yoga là-dedans mais je n’ai pas « tilté », trop surexcitée par le côté aérien de la chose…Ça m’apprendra ! Mais je vous rassure, dans ce cours, le professeur rappelle en insistant bien à bien respecter ses propres limites et ne pas se faire mal , ça n’est pas une compétition, et le but c’est de ne pas faire une belle posture du premier coup, l’important c’est ce qu’elle nous apporte, il faut prendre son temps et être doux avec soi-même.

La fin de la séance était vraiment cool, on a passé quelques minutes à méditer et respirer, allongés dans le hamac de tout notre long, comme dans un cocon…Si vous voulez, sur ce site, il y a la liste des bienfaits sur le yoga aérien si cela vous intéresse, cliquez ici. A priori, Cette technique peut être pratiquée par tous...A condition d’avoir une bonne condition physique évidemment.

Je suis très contente d’avoir reçu cette expérience, bien que je ne pense pas être prête pour ce genre de yoga pour l’instant. En ce moment, j’ai besoin de quelque chose de « moins difficile » (pour mon corps j’entends) comme le hatha yoga qui est une pratique plus douce avec des mouvements plutôt lents, et dans laquelle la respiration a un grand rôle, ainsi que les pauses et l’aspect méditatif. C’est la description que je m’en fais, d’après mon propre vécu.

Je suppose qu’il y a un yoga pour chaque période de sa vie, chaque instant, il faut s’écouter et savoir ce dont on a besoin. Ça dépend de ce que chacun recherche.

Avec ce studio, il y a un forfait spécial pour les nouveaux arrivants avec lequel on la chance de pouvoir aller expérimenter plusieurs types durant un mois pour choisir ce qui conviendra le mieux par la suite. J’ai donc hâte de m’essayer au reste..

En attendant, je suis ressortie totalement libre dans mon esprit, légère et détendue. Cela m’a fait aussi une piqûre de rappel : cette activité est vraiment la mieux adaptée pour moi et depuis notre déménagement je n’en avais pas refais par manque de temps, motivation et de lieux appropriés. Le soir même j’ai repris chez moi, avec la séance avant le coucher proposée par Mathilde dans son livre dont j’aimerai parler ici :Le Yoga Malin.

Cet ouvrage m’a vraiment aidé dans ma pratique, et qui m’aide toujours d’ailleurs ! Il est vraiment très complet et bien écrit, pouvant ainsi s’adresser à tout le monde.

leyogaetmoi1.jpg

L’auteure nous présente la pratique du Yoga, avec divers exemples (car il n’y a pas UNE mais un bon nombres d’écoles)  sans nous assommer. Elle nous partage 5 bonnes raisons de faire du yoga comme le bien-être procuré par le lâcher prise qu’il nous procure, la reconnexion avec le corps, l’exploration intérieure, etc. Elle répond aux questions que beaucoup de curieux se posent quant à la pratique du yoga (santé, physique, souplesse, endurance, poids, « mauvaises excuses »,…) et j’ai trouvé ça vraiment pertinent, dit de manière vraiment bienveillante. Il y a aussi des extraits de témoignages pour appuyer les arguments. On apprend aussi grâce à ce livre des enchaînements de postures, (c’est beaucoup mieux expliqué et moins risqué à mon sens, que celles d’un premier livre que j’avais trouvé chez mes parents et qui m’avait découragée) avec des enchaînements adaptés à diverses situation (en cas de stress, avant d’aller dormir, le matin en se levant, quand on est enceinte, en rééducation,… j’en passe !!!).

Ah, et on y trouve des conseils sur le choix d’une école, du matériel, avec les coûts que cela entraîne (beaucoup moins que ce que j’imaginais en passant), la tenue, le B.a-b.a, comment pratiquer chez soi, au travail (si si)… J’ai été agréablement surprise =)

Mais ce livre va aussi beaucoup plus loin, Mathilde nous explique que plus qu’une activité physique saine, le yoga est une philosophie de vie, pour chaque instants. Elle y glisse quelques test pour savoir si nous sommes prêt(e)s pour le Yoga et quelle école privilégier,  des infos sur la méditation avec des conseils pour la pratiquer et ses différents types… Il y a aussi un passage sur l’alimentation avec un petit test pour savoir quel régime alimentaire ayurvédique se rapproche le plus de notre profil et quelle nourriture privilégier à ce moment là.

J’ai donc, vous l’aurez compris, un gros coup de coeur pour ce livre que j’ai acheté en version Kindle. J’espère que je vous aurai donné envie de le lire, surtout toi Marine ? ;)

leyogaetmoi2

​Et vous, faites vous du yoga ? Le yoga aérien, vous connaissez? Aimeriez-vous essayer ? Dites moi tout ! 

DoItYourself… La lessive en paillette maison

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu envie de tout faire moi-même dans la mesure du possible, histoire de ne plus alimenter et me rendre indépendante des gros lobby industriels qui polluent l’environnement (et nuisent à notre santé, mais l’un va avec l’autre), mais aussi pour avoir la fierté de créer moi-même quelque chose, en me rapprochant le plus possible de la notion  » à l’ancienne », concept qui me parle beaucoup.

C’est ainsi qu’après avoir bannit les produits nettoyants maison encombrants, toxiques et souvent inutiles (j’ai longtemps eu un spray à vitre qui prenait la poussière dans un de mes appartements… Alors que bon, je m’en fiche un peu que mes vitres soient clean finalement), ainsi que le gel douche et le produit vaisselle (remplacé par un bloc de savon de Marseille bio estampillé « véritable) (et bientôt le shampoing et le dentifrice  : je suis en plein test de fabrication de ce dernier, et je suis en ce moment en train de m’essayer au no -poo), un jour mon regard s’est arrêté sur ma lessive. A l’époque, il s’agissait de celle de mon compagnon, d’affreuses capsules molles remplies d’un liquide vert fortement parfumé. Et là je me suis dis que non, ça n’était plus possible. J’ai comme beaucoup de personnes je crois, d’abord essayé quelques recettes de lessives liquides via le web; mais elle durcissait dans la bouteille, bouchait le compartiment à lessive de ma machine, était longue à préparer en nécessitant de l’électricité (pour faire fondre le savon de marseille et mixer la lessive) et demandait une corvée de vaisselle à la fin…Et puis je ne trouvais pas de là où j’étais, de savon de marseille en paillettes : avez-vous déjà essayé de râper vous-même un pain de savon, hum ? Eh ben c’est chiant et c’est long, voilà c’est dit.

Et un beau jour… Une amie m’a fait découvrir le livre « Nettoyer sa maison au naturel » de Karyn Siegel-Maier, et miracle, cette bible du diy écolo proposait une recette de lessive en pouuuuuudre m’sieurs dames ! Pas de vaisselle, pas d’électricité, rapide, demandant des ingrédients qui servent pour la confection de moults autres produits nettoyants et qui, achetés au kilos ne reviennent pas plus cher si ce n’est moins, que demander de plus ?! J’étais sauvée (et mon compagnon aussi, je crois qu’il n’aimait pas trop être embauché pour m’aider à râper du savon, car oui, entre temps j’ai trouvé du savon en paillettes).

lessive1

 

C’est ainsi que, depuis deux ans maintenant, je fais ma lessive en poudre moi-même. Moi qui est la peau sensible et réactive, fini les démangeaisons, les boutons… Fini les vêtements qui sentent la lessive chimique à trois kilomètres… Et aussi, ma machine à laver se porte bien, voir mieux qu’avant dis donc.

lessive2

Aller, comme je suis sympa je vous livre la recette  !  ( En ayant adapté les quantités pour avoir un grand tuperware de lessive (il me tient une quinzaine de machine si ce n’est plus).

lessive4

 

  • 300 g de savon de marseille en paillettes sans glycérine : c’est un produit pur, d’origine végétale et donc biodégradable, et son obtention est beaucoup moins nocive que les autres savons faits à base de pétrole…Le seul ennui, c’est que je n’ai pas encore réussi à me le procurer en vrac, je me retrouve avec un contenant plastique quand j’en achète (je le trouve chez le savonnier de ma ville)
  • 300 g de bicarbonate :  celui-là plus besoin de le présenter, il sert à tout nettoyer dans la maison (si on le prend à usage domestique), et si vous le prenez en mode alimentaire, il sert aussi pour les cheveux, les dents (en petites quantité, et pas plus d’une fois par mois) et faire lever vos gâteaux…
  • 300g de cristaux de soude: (ou « carbonate de sodium » surtout ne confondez pas avec la soude caustique, très corrosive et dangereuse)  dégraissants et anti-tâches, ils sont aussi efficace pour l’entretien des canalisations.
  • ma touche perso : une cuillère à soupe d’acide citrique lorsque je lave du linge blanc !
  • ma seconde touche perso : j’ajoute 5 gouttes d’HE de tea tree, 5 de citron et 5 d’orange douce. Cela parfume, mais surtout ces huiles ont des propriétés anti bactériennes et anti-fongique.

AVANT TOUT, protégez vos mains, ou utilisez une grande fourchette pour mélanger les ingrédients; même s’ils sont naturels et plus respectueux de l’environnement, ils peuvent agresser la peau. Je vous conseille aussi très fortement de ne pas inhaler la poussière qui se dégage du paquet de savon de marseille…

 

Maintenant que vous avez tout ça, rien de plus simple… On mélange le tout en ajoutant les HE en dernier (après ça, veillez à bien mélanger pour les répartir). Vous souhaitez un adoucissant maison ? Perso je n’en utilise plus, mais par expérience, 3,5 L de vinaigre blanc + 20 gouttes d’HE  de lavande et le tour est joué (quand je vous dis qu’il est génial ce livre), vous avez votre bouteille d’adoucissant ! Concernant cette lessive en poudre, je la mets directement dans mon linge, je ferme la porte et zou. Je n’ai jamais testé dans le compartiment à lessive dédié, car depuis qu’il avait été bouché par mes tentatives de lessive liquide, je ne m’en suis jamais resservie, bien que logiquement ça fonctionne aussi comme ça hein (d’après le livre).

Alors, convaincu(e)s ??